Mercredi 15 Avril 2019

Du client à l’entreprise : garantir la sécurité de son e-commerce

Un consommateur rassuré est un consommateur heureux. Cela passe de la fraîcheur du poisson, sur le marché du samedi, à l’assurance que sa carte bleue en ligne ne sera pas piratée. Sécuriser le paiement sur un site e-commerce, c’est la base. Avec le visible pour le client et l’invisible : Boxtal vous présente un état des lieux.

securite-fraude-ecommerce

Sur internet, les caméras, les portiques de sécurité et les systèmes d’alarme existent tout aussi bien. Pour un détaillant en ligne, plusieurs menaces existent : le voleur à l’étalage est remplacé par les pirates informatiques, à la recherche d’une faille de sécurité.

Héberger son site e-commerce

L’hébergeur est la première étape de la création d’un site de e-commerce. Choisir une offre à bas coût présente des avantages économiques évident, mais représente assez rapidement une fausse économie.

Les grosses sociétés d’hébergement feront plus facilement l’objet d’attaques, pour commencer. Et la qualité de service sera plus proche de la grande surface que de l’épicerie fine.

Les VPS – serveur dédié virtuel – peuvent offrir une solution intéressante, puisque le site se trouve réparti sur plusieurs serveurs indépendants.

Du HTTP au HTTPS

Le principe de sécurisation des sites apparaît désormais dans leurs URL : tous les navigateurs peuvent en effet indiquer que le site dispose d’un certificat de sécurité SSL. Et ce dernier, quand un système de paiement est proposé, semble obligatoire.

Par ailleurs, Google a indiqué en 2014 qu’il redoublerait d’efforts pour valoriser la sécurité des sites. Et le HTTPS est désormais pris en compte pour le référencement naturel. Pour ce certificat, des solutions payantes ou gratuites existent : votre service IT sera d’excellent conseil.

Autre réflexe à intégrer à ses habitudes : les mises à jour des données et les sauvegardes. Indispensables de nos jours !

Paiement en ligne : diversifier les offres

Nous sommes là moins dans la sécurité stricte que dans une approche pour rassurer les clients. En multipliant les systèmes de paiement, on offre un certain confort.

Entre les systèmes classiques de règlement en ligne, jusqu’aux trois fois sans frais, en passant par Paypal, tout cela est à prendre en compte, bien évidemment.

D’autant plus qu’en fonction des outils choisis, on favorisera l’apparition d’une clientèle étrangère. La fin des barrières pour le e-commerce en Europe sera là une belle perspective.

Et pour en savoir plus sur l’art et la manière de lutter contre la fraude en e-commerce, n’hésitez pas à lire les conseils d’expert de nos amis PayPlug

À lire aussi : La blockchain dans le transport