Lundi 15 Avril 2019

Mettre en place une stratégie de Growth Hacking en e-commerce

Avec plus de 200 000 e-commerces actifs en France, la concurrence digitale est rude et continue d’augmenter. C’est pourquoi de nouvelles techniques sont testées par les e-commerçants pour se différencier et développer les ventes de leur site marchand. C’est la mission du Growth Hacking. On explique en détails ce qu’est cette technique en vogue et comment elle agit sur les indicateurs des e-commerces.

growth-hacking-ecommerce

Qu’est-ce que le Growth Hacking ?

Le Growth Hacking est une stratégie qui vise à appliquer de nouvelles astuces, « hacks » en anglais, pour optimiser vos indicateurs de performance : engagement, leads, taux de conversion… C’est une technique marketing complète qui touche différents domaines du web pour accélérer la croissance d’un e-commerce.

Mis en place par de nombreuses start-ups, le Growth Hacking intervient à toutes les étapes du parcours d’achat. Cela passe par l’acquisition de nouveaux clients, l’optimisation de l’image de marque, l’augmentation du nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux, l’amélioration du taux de conversion, le renforcement de la fidélisation… Toutes ces étapes ont un seul et même but : l’augmentation du nombre de ventes et donc, du chiffre d’affaires.

Growth hacking et e-commerce : par où commencer ?

Commencez par une étude de votre e-commerce. Sur alexa.com par exemple, vous pourrez obtenir le rang de votre site au niveau mondial et français, mais également avoir des informations sur votre audience, les mots-clés utilisés pour trouver votre site ou sa vitesse de chargement. Appuyez-vous également sur Google Analytics, vos statistique Facebook et toutes vos données business. Toutes ces data vous seront utiles pour comprendre comment fonctionne votre site et comment se comportent vos cibles.

Dès lors, vous êtes en mesure d’identifier les canaux où investir vos efforts, les pages et les publications qui marchent le mieux, les thématiques générant le plus d’engagement, les promos qui ont fait mouche… et a contratio les éléments qui ont moins bien fonctionné. Il vous faudra analyser tous ces points avant de mettre en œuvre votre première action de Growth Hacking.

Mais rassurez-vous, vous avez le droit à l’erreur ! La mise en place de votre stratégie de Growth Hacking se fera progressivement, selon une logique de test. Chaque test vous apportera de nouvelles informations pour vous permettre de faire des ajustements, et c’est justement ce recul qui vous permettra de progresser jusqu’à trouver les meilleures astuces propres à votre e-commerce. Une campagne n’a pas marché comme vous l’imaginiez ? Profitez-en pour apprendre. C'est justement l'une des devises de Boxtal : « soit je gagne, soit j’apprends ».

Quelles astuces de growth hacking mettre en place en premier

Pour commencer une stratégie de Growth Hacking, privilégiez des astuces simples et rapides, le temps de vous faire la main.

Pour l’acquisition de nouveaux prospects et le développement de votre notoriété, la dernière tendance marketing est l’appel aux influenceurs. Sur Youtube, Instagram, Facebook et les blogs, les influenceurs sont des personnes qui ont réussi à se faire connaître par leur concept et sont aujourd’hui reconnues dans leur domaine par leurs communautés. Promouvoir vos produits grâce à un influenceur apportera notoriété et engagement à votre marque en s’appuyant sur la caution d’un prescripteur qui bénéficie d’un fort crédit auprès de ses abonnés.

Le saviez-vous ? Une livraison bien exécutée peut vous aider à faire de vos clients des ambassadeurs de votre marque. C’est par exemple le cas de la boutique Loëla qui a utilisé la livraison en relais express pour accroitre la satisfaction de ses clients et récolter ainsi de nombreux avis positifs !

Pour augmenter votre taux de conversion, créez l’urgence. Pour cela, il vous suffit de mettre en place des ventes flash avec décompte ou des limites de stocks disponibles affichées, comme le font les géants du web comme Amazon, Cdiscount, ou encore Fnac. La saisonnalité est aussi une manière de créer le besoin et l’urgence avec des produits qui ne seront pas disponibles toute l’année mais seulement sur une période donnée.

Renforcez ensuite la fidélisation avec des offres personnalisées pour pousser le client à revenir. Créez également des remises et bons d’achat pour inciter au parrainage.

Utiliser votre livraison comme levier de Growth Hacking

Oui, la livraison, parfaitement ! Son impact sur l’expérience client est tel qu’elle peut influencer fortement l’achat et le réachat sur votre boutique en ligne. Par exemple, proposer plusieurs modes de livraison à vos clients est un bon moyen de s’adapter à tous les besoins et d’accroître votre taux conversion.

Autre exemple, l’envoi automatique de notifications de suivi rassurera vos clients dans l’attente de leur commande. Cette action nourrit une bonne relation client et limite votre SAV. Informer les visiteurs de votre site que vous pratiquer le suivi en temps réel sera également un vrai gage de réassurance pour les prospects hésitants.

Quant aux frais de port offerts, ils constituent un argument de vente très convaincant. Proposer la « livraison gratuite » sous certaines conditions (période limitée, prochaine commande, à partir d’un certain montant…) vous confèrera un avantage concurrentiel précieux.

Soigner l’emballage est également un moyen de fidéliser, d’une part en s’assurant de bien protéger la marchandise durant le transport et d’autre part en personnalisant le colis (carte de remerciement, flyer promotionnel…). Retrouvez ici tous nos conseils emballage.

Enfin, n’hésitez pas à communiquer ouvertement sur votre politique de livraison : les internautes se renseignent sur les conditions de livraison avant d’acheter. C’est même un critère majeur lors du choix du e-commerce pour effectuer leurs emplettes. Suiviez nos conseils pour créer votre page de livraison.